“l’univers me rapporter de l’argent +manifeste mon amant de retour”

KOCYBA, Hermann. Les paradoxes de la manifestation de reconnaissance In : Reconnaissance, identité et intégration sociale [en ligne]. Nanterre : Presses universitaires de Paris Nanterre, 2009 (généré le 13 mars 2018). Disponible sur Internet : . ISBN : 9782821826908. DOI : 10.4000/books.pupo.757.

De l’autre côté de la balance, les individus ayant de plus bas revenus ont tendance à juger et à faire des généralités sur ceux qui sont plus riches qu’eux, jugeant souvent les riches comme « indifférents ». Il est cependant vrai que les pauvres doivent lutter contre leurs propres stéréotypes sociaux.

22Cette sorte de reconnaissance qui s’incarne dans des appartenances, des affiliations et des chances de participation, est souvent mise de côté parce qu’elle n’est pas considérée comme une institutionnalisation d’ordres de reconnaissance mais plutôt – et à juste titre – comme le point de départ d’un vécu de l’aliénation et du mépris. La littérature de conseil sur la reconnaissance, qui met souvent simplement sur le même plan la reconnaissance et l’éloge, est aveugle à cette réalité et ne prend en compte que ces formes de reconnaissance qui s’adressent à nous en tant que personnes concrètes. L’analyse dissimule ainsi les dispositifs normatifs institutionnels qui continuent comme auparavant d’imprégner de manière décisive notre existence sociale. Dans le cas de l’individualisation des attentes de reconnaissance, il s’agit en même temps d’un problème non seulement lié à une perspective simplifiée, mais aussi issu des rapports sociaux – comme nous l’avons rapidement indiqué plus haut. Alors que le marché, comme la reconnaissance légale et les rôles fonctionnels au sein des bureaucraties organisées sur le mode de la division du travail, exclut systématiquement les sympathies et les antipathies personnelles, les propriétés relatives à la personne sont ainsi largement mises entre parenthèses, mais se caractérisent cependant souvent aujourd’hui par la référence à l’individualité et la singularité, déclenchant ainsi dans bien des cas, une dynamique de conflits de reconnaissance qui, à défaut de les éclairer de manière critique, masque les effets de la domination des processus de catégorisation rendus anonymes.

La plupart d’entre nous le faisons à cause d’habitudes de pensée qui se sont enracinées et qui sont dues à notre éducation, à l’endroit où nous vivons et à où nous avons vécu. La clé pour récupérer notre pouvoir est de casser ces habitudes, tout simplement en commençant par le fait d’en être conscient. Comprendre ce que nous faisons avec notre esprit. Quand vous devenez conscients de vos croyances limitantes, vous avez la liberté de les challenger. Il y a trois indicateurs qui vont vous permettre de vous rendre compte si vous êtes en train de faire cela :

Pourquoi pouvait-on voir chez les croyants du commencement les caractères indiqués dans les derniers versets du chapitre 2 des Actes, comme aussi dans les versets 32 à 35 du chapitre 4 ? Parce que, d’abord, ils réalisaient ce que nous lisons au verset 42 du chapitre 2. Ils « persévéraient » c’est-à-dire qu’ils montraient fermeté et constance dans leur foi, dans le respect des enseignements reçus, sans que rien puisse les décourager et les amener à renoncer à ce qui les avait nourris, fortifiés, réjouis. Imitons leur exemple : ne nous laissons pas détourner du chemin où le Seigneur nous a engagés, soyons de ceux qui persévèrent, quoi qu’il en soit des difficultés que nous pouvons rencontrer ! Ces croyants « persévéraient » dans quatre activités :

Un enfant non apprécié peut passer sa vie à courir après la “reco-naissance” de ses parents pour se sentir aimé, apprécié, respecté… au risque de perdre de vue ses propres valeurs et objectifs, ses propres besoins, ses propres émotions.

Découvrez votre force intérieure et confiance, laissez partir vos craintes qui vous retiennent en arrière de votre chemin d’ Abondance et prospérité. Devenez confiant en vous-même ainsi que dans votre capacité a créer pour vous ce que vous désirez d’ une manière illimitée.

L’Univers ne fonctionne que lorsque l’harmonie existe, peu importe qu’elle soit bonne ou mauvaise. Conservez l’état d’être riche, en disant à l’Univers « J’ai assez d’argent, et je permets à ce qui est déjà là pour moi de venir à moi ».

lois, vous devez vous les rappeler encore et encore. Vous devez les étudier, y penser, vous les rappeler tout le temps, jusqu’à ce qu’elles deviennent votre seconde nature. Ensuite, l’illumination se produira.

Que de choses aujourd’hui laissent à désirer dans la vie des assemblées ! Nous arrivons à la fin d’une année, au début d’une année nouvelle ; arrêtons-nous un moment et, sous le regard de Dieu, considérons attentivement de telles choses ! Relisons et méditons Romains 13:11–14. Considérant ce qui ne va pas dans cette vie des assemblées, humilions-nous et regardons à Celui qui est puissant, qui seul peut toucher les cœurs et atteindre les consciences. Qu’un esprit de prière et de supplications nous anime tous, afin que Celui qui seul peut le faire, opère en chacun des siens afin de permettre qu’à la veille de Son retour, si proche sans doute, soit retrouvé l’heureux état qui a caractérisé l’Assemblée au début de son histoire !

La preuve de votre confiance absolue c’est lorsque vous votre gratitude et avez déjà commencé à célébrer, en dépit de votre réalité actuelle qui peut être à l’exact opposé de ce que vous clamez.

Travaillez avec la clarification de vos schémas limitatifs de l’ abondance. Votre vie change rapidement lorsque vous changez vos croyances et schémas, vos schémas et croyances créent pour vous votre propre réalité. Apprenez un puissant processus pour vous libérer des schémas et croyances qui ne servent pas a votre Abondance.

Ce processus nécessite de profondes introspection et évaluation personnelles, donc ce n’est certainement pas un remède miracle qui marche en une nuit. Personnellement, cela m’a énormément ouvert les yeux cependant. J’ai été abasourdi du nombre de peurs qui émergeaient et que je devais gérer. J’ai réalisé qu’afin de surmonter une peur, je devais d’abord l’identifier. Il est devenu incroyablement clair que plus je travaillais sur mes peurs, plus vite mes résultats s’amélioreraient.

Quand nous décidons d’utiliser la loi d’attraction pour attirer quelque chose que nous voulons, nous devons passer du temps à focaliser sur cette chose. C’est l’élément clé qui permet d’appliquer la loi d’attraction et qui fonctionne. Plus forte est notre focalisation sur ce que nous voulons, plus rapide est sa manifestation. Cependant concernant l’argent ce n’est pas tout à fait pareil.

Augmentez votre confiance en vous ainsi que dans votre Abondance, découvrez que vous pouvez avoir tout ce que vous désirez, plus d’ argent, d’ amour, de succès d’ amis, de bien être ou plus de temps libre. Apprenez à recevoir, à croire que vous méritez tout cela et ouvrez-vous à une joie et prospérité illimitée.

Le principe d’Être dit simplement que : quelque soit ce que vous vouliez avoir ou être, choisissez d’être dans cet état, d’être ou d’avoir, et vous expérimentez rapidement ce que vous voulez dans le monde physique.

D’après Pierre, voilà ce qui doit être notre préoccupation principale. A la lumière de la grande miséricorde que Dieu a manifesté envers chacun de nous – à la lumière de Son pardon inconditionnel envers nos péchés passés, de Sa compassion patiente envers nous – nous devons tendre la main avec miséricorde vers ceux qui ont péché contre nous. Et nous devons leur pardonner comme s’ils n’avaient jamais commis ces péchés.

De nos jours, plusieurs personnes ne croient plus véritablement en l’amour simplement parce que jusqu’ici elles ne l’ont pas vu se manifester de façon pratique, surtout au moment où elles en avaient le plus besoin. Parfois, il était question de quelques paroles douces, mais sans rien de concret ! De ce fait, la définition de l’amour devient donc erronée car l’amour ce ne sont pas que des paroles, de la langue, et encore moins un juste sentiment ou une philosophie comme plusieurs peuvent le penser. En effet, la Bible parle de l’amour comme d’une “action”. C’est pourquoi elle déclare dans Jean 13 : 35 « À l’amour que vous aurez les uns pour les autres, le monde saura et verra clairement que vous êtes mes disciples. » En d’autres termes il doit être visible !

Je parle de la manifestation depuis un bon moment. Mon intention est de faire que les gens soient conscients du pouvoir illimité qui leur a été donné depuis le moment où ils sont nés. Et j’espère pouvoir les aider à réveiller leur potentiel intérieur, pour les amener à se connecter à la source de la création.

L’amour des frères est le fruit de la nature divine, reçue par la nouvelle naissance : « Nous, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons les frères ». L’amour des frères est donc la preuve — une des preuves tout au moins —de la possession de la vie nouvelle et, par ailleurs, il découle de l’amour de Dieu, de l’amour que nous avons pour Lui, comme aussi pour le Seigneur : « Quiconque aime celui qui a engendré, aime aussi celui qui est engendré de lui » (1 Jean 3:14 ; 5:1 — voir aussi 4:20, 21).

En fait, les sentiments que nous entretenons face à nous-mêmes tels que la honte, l’insécurité, le rejet, la culpabilité, la fierté, la générosité etc… nous le transférons inconsciemment sur l’argent. C’est notre propre valeur que nous projetons sur l’argent. C’est pour cela que certaines personnes sont plus riches que d’autres. Celles-ci entretiennent consciemment ou non de bonnes pensées au sujet de l’argent et comme celui-ci est un puissant amplificateur…imaginez le résultat !

Au fur et à mesure que les enfants grandissent, ils ont besoin d’autres signes d’amour : des câlins, des rires partagés, des joies entendues et partagées, des moments de jeux, des encouragements verbaux et non verbaux, du réconfort, de l’écoute.

[Construit avec une complétive] Ces mêmes observations nous manifestent que la science de la quantité n’a point une manière de procéder autre que toutes les autres branches de nos connaissances (Destutt de Tr.,Idéol. 3,1805, p. 503).

Qu’est-ce qui veut s’exprimer derrière l’acte de créer ? Il y a fondamentalement un Amour qui s’exprime. L’Amour est comme l’océan : il ne peut pas être enfermé. Il doit être donné puis reçu dans un constant mouvement de va-et-vient. Quelle sorte d’Amour cherchez-vous à exprimer dans vos projets ? dans vos désirs ? dans vos rêves ? dans vos demandes au Divin ?

Kocyba, Hermann. “Les paradoxes de la manifestation de reconnaissance”. Lazzeri, Christian, et Soraya Nour. Reconnaissance, identité et intégration sociale. Nanterre : Presses universitaires de Paris Nanterre, 2009. (pp. 277-293) Web. .

Initiation gratuite : ” Les rayons planétaires” Les Maîtres Ascensionnés, nous Guident et nous aident à devenir des êtres plus proches de la Vérité en élevant nos vibrations pour servir les plans de Lumière et le bien de l’Humanité en général. Ils sont…

Bien que cela apparaît comme simple, cela vous demandera de développer une confiance, foi en la vie, compréhension du mécanisme de création, ainsi qu’une capacité de lâché-prise, d’acceptation et d’accueil.

Un des aspects les plus importants de la pensée est de pouvoir penser à elle-même, et en accord avec elle-même. Pour faire simple, c’est ce que nous appelons le libre arbitre. La plupart d’entre nous a été conditionné à croire que la pensée apparaissait dans le cerveau. Mais c’est une idée fausse. Si la pensée apparaissait dans le cerveau, les méduses, étoiles de mer et bactéries ne seraient pas capables de survivre, parce qu’elles ne disposent pas de cerveau pour penser. Il est également important de savoir que la pensée est très intelligente. La définition fondamentale de l’intelligence n’est rien de plus que la pensée qui pense à elle-même, et qui s’observe.

Votre respiration est un mouvement perpétuel. Il n’y a pas seulement deux mouvements, mais au moins quatre mouvements : l’inspir, la pause-silence, l’expir, la pause-silence. Ainsi, vous traversez parfois des moments de vacuité, de vide, de pause dans vos vies. Ne retenez rien.

Lorsque vous vous rendez compte que vous commencez à vous sentir frustré, faites une pause, respirez et remettez-vous dans l’état vibratoire du désir. Gardez cette vision de ce que vous souhaitez vivre, et laissez les sensations positives être là, dans votre coeur et dans votre esprit. Sachez que votre réalité physique va rapidement devenir telle que vous le souhaitez si vous gardez la bonne vibration.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *