“la loi de l’attraction aimant de l’argent youtube _comment manifester de l’argent en ce moment”

Voici un article particulier car je souhaitais vous offrir pour Noël des enseignements qui aident vraiment à vivre dans l’Abondance dans sa vie et à manifester ses désirs de cœur, en étant en alignement avec son âme.

En fait, il est très facile de manifester ce que vous voulez, mais pas de la façon dont vous le pensez. Le fait de répéter des affirmations irréfléchies et de visualiser juste 5 minutes ne suffira pas à faire apparaitre ce que vous voulez !

dans la doctrine des apôtres, c’est-à-dire dans l’ensemble des vérités enseignées par les apôtres, dans la saine doctrine, le sain enseignement. Les faux docteurs n’ont pas tardé à se manifester… Les croyants du commencement n’étaient pas du tout disposés à les écouter, ils ne voulaient connaître et recevoir que la doctrine des apôtres ! — Dans des temps où, au sein de la chrétienté, les faux enseignements sont répandus avec plus de zèle et d’ardeur que les bons, qu’il nous soit donné de « persévérer dans la doctrine des apôtres », de retenir l’exhortation de l’apôtre Jean dans sa première épître : « Pour vous, que ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous : si ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous, vous aussi vous demeurerez dans le Fils et dans le Père » (2:24). Un christianisme pratique fidèle, un amour vrai, seront manifestés dans la mesure seulement où il y a, à la base, le sain enseignement ;

Partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquer pour partager sur Tumblr(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

La première et la plus importante étape pour manifester l’argent est de faire la paix avec lui pour avancer. Qu’est-ce que ça signifie ? Cela veut dire, l’oublier un peu. Cessez de voir l’argent comme « moyen de survie ».

Quand les gens me demandent comment je visualise les choses que je désire, je leur dis « visualisez de la même manière que vous le feriez avec les choses que vous ne voulez pas ». Voyez-vous, quand vous vous sentez anxieux et craintif, vous vous enfermez profondément à l’intérieur de votre esprit avec ces images. Vous perdez de vue les autres possibilités plus positive. Si c’est quelque chose qui vous est réellement arrivé, alors vous le recréez continuellement en boucle, en détail, avec toutes vos émotions, ce qui renforce encore les connexions neuronales…

21 “ L’amour ne disparaît jamais. ” Que voulait dire Paul ? Dans le contexte, il parlait des dons de l’esprit à l’œuvre parmi les premiers chrétiens, dons qui attestaient la faveur de Dieu sur la toute jeune congrégation. Tous n’avaient pas le pouvoir de guérir, de prophétiser ou de parler en langues, mais ce n’était pas important, puisque ces dons miraculeux étaient appelés à disparaître. Par contre, quelque chose demeurerait,  que tous les chrétiens pouvaient cultiver et qui surpassait n’importe quel don miraculeux en qualité et en durée. Paul le qualifiait de “ voie extraordinaire ”. (1 Corinthiens 12:31.) C’était l’amour.

Que de choses aujourd’hui laissent à désirer dans la vie des assemblées ! Nous arrivons à la fin d’une année, au début d’une année nouvelle ; arrêtons-nous un moment et, sous le regard de Dieu, considérons attentivement de telles choses ! Relisons et méditons Romains 13:11–14. Considérant ce qui ne va pas dans cette vie des assemblées, humilions-nous et regardons à Celui qui est puissant, qui seul peut toucher les cœurs et atteindre les consciences. Qu’un esprit de prière et de supplications nous anime tous, afin que Celui qui seul peut le faire, opère en chacun des siens afin de permettre qu’à la veille de Son retour, si proche sans doute, soit retrouvé l’heureux état qui a caractérisé l’Assemblée au début de son histoire !

Christine Dimajo Donati est journaliste et coach dans la communication et les relations humaines. Elle est l’autrice du livre Quand tout devient enfin facile avec nos enfants (édition Josette Lyon). Dans cet ouvrage, elle affirme qu’il existe une différence fondamentale entre aimer un enfant et lui manifester de l’amour.

          Bon, maintenant que le Sommet Amériques est derrière nous, que la poussière et la fumée des gaz lacrymogènes sont retombées, on peut causer tranquille. On peut enfin se regarder droit dans les yeux et se dire: je pense qu’il y a quelque chose qui nous échappe, dans toute cette histoire.  

La plupart du temps, quand vous voyez un lapin blanc et pesez de façon logique les risques qu’il y aurait à le suivre, vous verrez qu’il y a peu, voire pas du tout, d’effets néfastes derrière. Au pire, vous pourriez faire quelques efforts pour sortir quelque peu de votre zone de confort, mais cela ne semblera pas dangereux physiquement ou financièrement. Si le chemin ne semble pas facile, relax, et sain, et que votre intuition vous dit non, alors c’est le mauvais chemin. Attendez qu’un autre se présente.

Je suis certaine qu’il est maintenant meilleur que moi. Il sait qu’il y a de la monnaie partout, et il entre également facilement dans le côté amusant et compétitif du jeu, lequel est beaucoup plus excitant pour lui que pour moi.

Saul de Tarse arrêté sur le chemin de Damas, « il entendit une voix qui lui disait : Saul ! Saul ! pourquoi me persécutes-tu ? ». Saul répond : « Qui es-tu, Seigneur ? ». — Remarquons, par parenthèse, que dans le récit qu’il donne lorsqu’il prononce, en Actes 22, sa première apologie, Paul rapporte les deux questions posées par lui sur le chemin de Damas. La première : « Qui es-tu, Seigneur ? » ; la seconde : « Que dois-je faire, Seigneur ? » Saul devait d’abord avoir la connaissance de Celui qui l’avait ainsi arrêté : « Qui es-tu, Seigneur ? » ; ensuite, le connaissant, il était prêt à lui obéir : « Que dois-je faire, Seigneur ? » (v. 8, 10). Ces deux questions sont à la base de toute vie chrétienne : chaque croyant devrait être amené à les poser, l’une après l’autre, afin d’avoir une réelle connaissance du Seigneur et ensuite du service qu’il est appelé à remplir pour Lui. — Saul est invité par le Seigneur à entrer dans la ville et là, lui déclare-t-Il : « il te sera dit ce que tu dois faire » (Actes 9:5, 6). Ananias lui est alors envoyé : Saul devait d’abord être mis en contact avec les frères, c’est sans doute l’une des raisons pour lesquelles le Seigneur emploie un instrument pour lui faire connaître ce qu’il doit faire. Certes, les frères avec lesquels dès le début il a été mis en contact n’étaient pas doués comme celui que le Seigneur appelle « un vase d’élection », qui aurait à « porter son nom devant les nations et les rois, et les fils d’Israël » (v. 15), mais Saul devait pourtant, dans une mesure, dépendre d’eux et, dès le commencement de sa vie chrétienne, il a beaucoup reçu par leur moyen et a beaucoup joui de leur affection. Lorsque Ananias entre dans la maison où était Saul, il s’adresse ainsi à lui : « Saul, frère… » (v. 17). Saul est en quelque sorte introduit dans la famille de Dieu ; désormais il pourra, d’une part, jouir de l’amour des frères et, d’autre part, manifester son amour pour les frères. Dès le début le Seigneur le placera dans des circonstances telles que les frères ont eu le privilège de l’aider, lui montrant ainsi leur amour : les Juifs ayant comploté de le tuer, « les disciples, le prenant de nuit, le descendirent par la muraille, en le dévalant dans une corbeille » ; puis, c’est Barnabas qui s’occupe de lui, le présentant aux apôtres : il « leur raconta comment, sur le chemin, il avait vu le Seigneur, qui lui avait parlé, et comment il avait parlé ouvertement, à Damas, au nom de Jésus » (v. 23 à 28). En butte à l’opposition des Hellénistes qui « tâchaient de le faire mourir », Saul a encore le secours des frères : « Et les frères, l’ayant su, le menèrent à Césarée, et l’envoyèrent à Tarse » (v. 29, 30).

Les domaines couverts dans ce cours sont basés sur les lois immuables de l’univers. Elles s’exécutent sans faille, tout comme la loi de la gravité ne faillira jamais. Aussi longtemps que vous comprenez ces lois, et travaillez avec elles, vous n’aurez jamais à vous soucier de la réussite.

Deepak Chopra est l’auteur de plus de soixante-dix livres, traduits dans plus de quatre-vingtcinq langues, y compris vingt-et-un best-sellers du New York Times, dans les catégories fiction et non-fiction. Il est le fondateur de la Chopra Foundation, et co-fondateur et président du conseil d’administration du Chopra Center for Wellbeing. Il est aussi le fondateur du Chopra Well sur YouTube. Il est professeur adjoint à la Kellogg School of Management, à la Northwestern University, professeur adjoint à la Columbia Business School, à la Columbia University, et chercheur principal à la Gallup Organization. Le magazine Time a décrit le Dr Chopra comme un des 100 héros et icônes du siècle et il lui attribue le titre de «poète et prophète de la médecine douce».

Entretenir l’amour, entretenir la flamme dans son couple passe par de simples choses comme le fait de parler le langage d’amour de l’autre, comme nous l’explique le Pasteur Marcello Tunasi dans ce message. Que Dieu nous aide à appliquer ces principes simples quotidiennement, au nom de Jésus! Amen

L’argent vient à vous à travers les filtres de vos croyances, mais vous n’avez pas à changer vos croyances radicalement. Vous avez juste à ouvrir suffisamment une porte dans votre système de croyances pour permettre à des montants différents de venir à vous.

8L’argent ne signifie pas en soi une reconnaissance. Il ne légitime une prétention de statut social que sous des conditions très spécifiques – y compris lorsque celles-ci peuvent apparaître aujourd’hui plus ou moins banales. Dans des sociétés prémodernes, ce n’était pas l’argent mais la possession des terres ou l’appartenance à une communauté de prestige (les chevaliers, les marchands ou bien les maîtres de la Sorbonne) qui assurait un rang social. Le capitalisme de parias analysé par Max Weber, qui renvoie au fond à la position des Juifs au Moyen Âge, se base justement sur le fait que disposer de l’argent ne justifie aucun statut légitime au sein de cette société. C’est seulement sous la condition d’une extraterritorialité par rapport aux corporations que les opérations financières ont pu se développer. Aujourd’hui encore, partout où l’argent abonde, la reconnaissance ne règne pas forcément en maître. Et là où l’on verse de l’argent, des déficits de reconnaissance peuvent également se manifester. Par exemple, les revenus de transfert d’argent comme l’aide sociale peuvent être des expressions de reconnaissance d’une prétention socialement légitime, mais ils ne fondent aucune estime particulière ni n’apportent la preuve de la réalité ou du caractère essentiel de leur contribution.

Comments

  1. Meredith

    Pourquoi l’état d’être est si important, parce que c’est l’état d’être qui détermine vos pensées et votre façon de voir les choses. Si vous êtes dans un état de pauvreté, vous pensez, parlez et agissez comme les pauvres, si vous êtes dans un état d’être riche, vous
    Lorsque vous manifestez de l’argent, c’est particulièrement important que vous ne donniez pas votre pouvoir à l’argent. En faisant cela, non seulement vous niez votre créativité mais l’argent n’arrivera probablement pas. Ceci est une erreur très fréquente.
    6Au cours des dernières décennies s’est développée une tendance à rattacher au travail des objectifs d’épanouissement personnel, de sorte que la reconnaissance est attendue pour accomplir avec succès des objectifs de réalisation de soi. Cela renforce le problème de l’évaluation autant que celui de la communication des évaluations, parce que la reconnaissance est à présent attendue sous une forme individualisée corrélative1. De plus en plus, nous attendons moins la valorisation d’une prestation qu’une forme d’admiration pour des prestations singulières et hors du commun2. En cela, cette attente ne peut cependant être formulée ouvertement puisque, une fois que le désir de reconnaissance est explicitement articulé, cette quête de reconnaissance est alors perçue comme un indice d’une personnalité dirigée de l’extérieur et menace aussitôt de tomber dans une auto-contradiction performative. Celui qui exige expressément de la reconnaissance dément du même coup les idéaux d’autonomie et d’authenticité auxquels il se réfère pourtant à travers son exigence3.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *