“en demandant l’aide de l’univers _manifester maintenant”

14 “ L’amour […] endure tout. ” L’endurance permet de tenir ferme malgré les déceptions et les difficultés. Celles-ci ne viennent d’ailleurs pas toujours de l’extérieur. L’épreuve surgit parfois du sein même de la congrégation. À cause de l’imperfection, nos frères sont susceptibles de nous décevoir. Ce sera une remarque inconsidérée qui nous a blessés (Proverbes 12:18) ; une situation interne qui n’est pas traitée comme elle le devrait de notre point de vue ; la conduite irritante, et selon nous indigne d’un chrétien, d’un frère respecté. Allons-nous pour autant quitter la congrégation et cesser de servir Jéhovah ? Pas si nous aimons. Car l’amour nous empêchera d’être aveuglés par les manquements d’un frère, au point de ne plus rien voir de bon en lui ni même dans la congrégation tout entière. L’amour nous permet de rester fidèles à Dieu et attachés à la congrégation, quoi que dise ou fasse n’importe quel humain imparfait. — Psaume 119:165.

La première et la plus importante étape pour manifester l’argent est de faire la paix avec lui pour avancer. Qu’est-ce que ça signifie ? Cela veut dire, l’oublier un peu. Cessez de voir l’argent comme « moyen de survie ».

Ainsi, Joéliah a-t-elle canalisé récemment un extraordinaire message du Collectif Hilarion. Puissent ses merveilleuses paroles nous inspirer et nous guider vers les vallées fleuries ou tous et chacun d’entre nous, nous connaîtrons enfin la véritable santé et la véritable richesse, la plénitude en ABONDANCE !

Bien qu’une addiction comportementale diffère d’une addiction physique, elle implique bien un comportement compulsif – en ce cas, une dépendance à la sensation positive provoquée par le fait d’avoir de l’argent ou des biens – qui peut avoir des conséquences négatives sur le bien-être de l’individu. L’addiction au fait de dépenser de l’argent – connue parfois sous le nom d’achat compulsif – est un autre genre plus répandu de dépendance comportementale associée à l’argent.

Dieu nous aime constamment : son amour ne varie pas selon ce que nous sommes. Il nous aimera toujours, demain comme aujourd’hui. Certitude ! Nous ne sommes pas à la merci de ses sentiments fluctuants. Dieu est fidèle dans son alliance. Le malheur vient de ce que nous faisons un Dieu à notre image, donc changeant. Non, Dieu ne change pas.

13 “ L’amour […] espère tout. ” À la confiance, l’amour ajoute l’optimisme. Il nous fait espérer ce qu’il y a de mieux pour nos frères. Si l’un d’entre eux “ fait un faux pas avant de s’en rendre compte ”, nous espérons qu’il réagira favorablement aux efforts bienveillants fournis pour le redresser  (Galates 6:1). Nous gardons également bon espoir que ceux dont la foi s’est affaiblie se rétabliront et, avec patience, nous faisons notre possible pour qu’ils s’affermissent (Romains 15:1 ; 1 Thessaloniciens 5:14). Si quelqu’un qui nous est cher s’égare, même alors nous n’abandonnons pas l’espoir qu’il revienne un jour à la raison et cherche nouveau Jéhovah, comme le fils prodigue de l’exemple de Jésus. — Luc 15:17, 18.

Avant de continuer, IMPRIMEZ ce manuel. Je vous assure que vous recevrez beaucoup plus de profit à LIRE pour ÉTUDIER ces informations, plutôt que de simplement les parcourir sur votre écran d’ordinateur.

Surveillez votre esprit, observez-le Votre esprit sera toujours tenté d’échapper à l’instant présent, car le seul point de référence qu’il a, c’est le passé. Vous pouvez tout simplement l’observer, le moment où vous réalisez que votre esprit s’échappe du moment présent, vous êtes réellement dans le moment présent.

Je m’appelle Dorian et je me voue entièrement à mettre mes talents naturels au service de la Vie et des autres. Œuvrer à l’éveil de l’Humanité me guide au quotidien en aidant chacun à Manifester sa Vibration Originelle dans sa vie en accord parfait avec les lois naturelles de l’Univers. Voir plus

J’avais une amie que je n’avais pas vu depuis des années, je savais où elle travaillait, mais n’avais jamais eu la chance de la rencontrer. Après, avoir appris cette technique, je décide de l’essayer, et de l’utiliser pour retrouver mon amie. J’écrit la phrase suivante sur une feuille de papier vierge. « I will meet Lucy » “Je veux rencontrer Lucy”, pour tout dire Lucy n’est pas son vrainom, je l’utilise ici pour la démonstration. Après avoir écrit ces mots, éliminez toutes les lettres répétées dans cette phrase. Par exemple, il y a 3 L dans cette phrase, annulez en deux, gardez en un seul . Après avoir fait cela, je n’aurai que les lettres “IWLMETUCY” Ensuite, utilisez ces lettres majuscules pour construire un dessin. Vous pouvez dessiner n’importe quoi, le dessin n’a pas besoin d’avoir un sens, tant qu’il est fait de ces lettres . Puis, avant que j’aille au lit cette nuit-là, j’ai regardé le dessin, conservé une photo de lui dans mon esprit, et puis je suis allé dormir.

Déjà Dieu avait affirmé envers Israël : « Je t’aime d’un amour éternel, c’est pourquoi je te conserve ma bonté » (Jérémie 31v3). « Avec un amour éternel, j’aurai compassion de toi, dit ton Rédempteur, l’Eternel » (Esaie 54v8). Dieu est amour dans la Bible.

aban aimait âme amour André appa avaient Bertrand et moi bonheur bras C’était calme caresses chambre charades charme cher cheveux chose Clergy cœur comte du Thil coup devant dîner disait divan douce douleur doux émer épaule faisait famille fauteuil fermai fille Fucinge geste heures heureux instant intelli intime j’ai j’allais j’aurais j’avais J’éprouvais j’étais Jacqueline jalousie jamais jeune jour l’air l’amour l’oncle Victor laisser lèvres lopper m’aimait m’avait m’était Madeleine main maintenant maman Maurice mença ment Miégy Mila moi-même n’avait n’était nerfs nerveuse nuit oncle parler passé passion passion secrète pauvre pensée petite piano plaisir Plessy porte Poutkine pouvait princesse profonde regard reste reuse rien Rina s’était saient sais salon savais secret Seine-et-Oise semblait sensibilité sentais seule silence sion soir Solans sorte souf souffrance souffrir souvent t’aime tendre tendresse Terrenoire théâtre Antoine tion trand trembler triste à mourir trouble Vanesco venait visage voix voulais yeux

Les personnes qui croient connaitre la loi de l’attraction et qui sont trop pressés n’obtiennent rien et bien sûr cela ne fait que les frustrer. J’entends constamment des gens dire, «J’ai joué à la loterie et je n’ai rien gagné, la Loi d’attraction ne fonctionne pas». La Loi d’attraction fonctionne. C’est seulement qu’il y a des façons correctes et il y a des façons incorrectes d’appliquer la Loi d’attraction et cela s’apprend…

Partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquer pour partager sur Tumblr(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Cher ami, avez-vous jamais demandé quelle heure est-il ? Une fois que vous aurez vraiment compris la signification réelle du temps, vous ne ferez jamais plus l’expérience de l’inquiétude, de l’anxiété et du malheur. En fait, le temps n’est qu’une illusion.

Alors que la police américaine est intervenue devant l’hôtel Peninsula, nous apprenons de sources concordantes de la mission diplomatique gabonaise àNew York  que des activistes gabonais, aidés d’ivoiriens proches du parti au pouvoir, auraient été employés pour chahuter trois jours durant le déplacement du président gabonais aux USA.

Parfois les gens sont surpris dans l’autre sens : ils ne pensaient pas qu’on avait dit autant de mal d’eux derrière leur dos. Dans mes voyages, en fonction des gens que je rencontre, je rectifie des choses par rapport à des bruits qui peuvent courir sur nous, et parfois je m’étonne d’apprendre que c’est allé si loin et que c’est si incohérent. Mais je le prends avec humour maintenant ! Jésus, à Nazareth fût surpris par tant d’incrédulité. La Bible dit qu’Il s’étonnait de leur incrédulité. En voyant certains pharisiens qui ne voulaient pas qu’on guérisse le jour du sabbat Il était étonné par tant de méchanceté. Mais la vocation du chrétien c’est d’étonner dans l’autre sens ! Le succès d’un couple c’est de continuer à étonner son propre conjoint ! Le secret de la vie chrétienne c’est même de continuer à s’étonner soi-même à la vue des trésors de Dieu placés en nous par le Saint-Esprit. Ces trésors que Paul dit à Timothée de les relaisser monter à la surface.

Kocyba, Hermann. “Les paradoxes de la manifestation de reconnaissance”. Lazzeri, Christian, et Soraya Nour. Reconnaissance, identité et intégration sociale. Nanterre : Presses universitaires de Paris Nanterre, 2009. (pp. 277-293) Web. .

2 . Vous pourriez peut-être penser que si cela fonctionne pour les autres, ce ne sera pas le cas pour vous. Que peu importe ce que vous faites, vous ne pourrez pas assister à l’explosion de vos profits.

Ce qui vous empêche d’être totalement cohérent avec vos intentions n’est pas cet ensemble en lui-même, car cet ensemble est issu (jusqu’ici) uniquement de votre imagination. Ce qui vous retient est la peur qui émerge quand vous envisagez cet ensemble. Pour revenir à l’exemple de votre ami qui répond négativement à la richesse, votre ami ne vous retient absolument pas. Le véritable coupable, c’est la peur de la réaction de votre ami. Même si vous n’avez jamais parlé à votre ami de votre intention de manifester un million de dollars, vous souffririez quand même des effets bloquants que votre peur a sur vos intentions. Vos peurs et vos désirs n’existent que dans votre conscience à ce point du processus, pas dans le monde physique, donc tout ce conflit est interne. Mais un manque de cohérence intérieure suffit pour tuer vos meilleures intentions.

Saul de Tarse arrêté sur le chemin de Damas, « il entendit une voix qui lui disait : Saul ! Saul ! pourquoi me persécutes-tu ? ». Saul répond : « Qui es-tu, Seigneur ? ». — Remarquons, par parenthèse, que dans le récit qu’il donne lorsqu’il prononce, en Actes 22, sa première apologie, Paul rapporte les deux questions posées par lui sur le chemin de Damas. La première : « Qui es-tu, Seigneur ? » ; la seconde : « Que dois-je faire, Seigneur ? » Saul devait d’abord avoir la connaissance de Celui qui l’avait ainsi arrêté : « Qui es-tu, Seigneur ? » ; ensuite, le connaissant, il était prêt à lui obéir : « Que dois-je faire, Seigneur ? » (v. 8, 10). Ces deux questions sont à la base de toute vie chrétienne : chaque croyant devrait être amené à les poser, l’une après l’autre, afin d’avoir une réelle connaissance du Seigneur et ensuite du service qu’il est appelé à remplir pour Lui. — Saul est invité par le Seigneur à entrer dans la ville et là, lui déclare-t-Il : « il te sera dit ce que tu dois faire » (Actes 9:5, 6). Ananias lui est alors envoyé : Saul devait d’abord être mis en contact avec les frères, c’est sans doute l’une des raisons pour lesquelles le Seigneur emploie un instrument pour lui faire connaître ce qu’il doit faire. Certes, les frères avec lesquels dès le début il a été mis en contact n’étaient pas doués comme celui que le Seigneur appelle « un vase d’élection », qui aurait à « porter son nom devant les nations et les rois, et les fils d’Israël » (v. 15), mais Saul devait pourtant, dans une mesure, dépendre d’eux et, dès le commencement de sa vie chrétienne, il a beaucoup reçu par leur moyen et a beaucoup joui de leur affection. Lorsque Ananias entre dans la maison où était Saul, il s’adresse ainsi à lui : « Saul, frère… » (v. 17). Saul est en quelque sorte introduit dans la famille de Dieu ; désormais il pourra, d’une part, jouir de l’amour des frères et, d’autre part, manifester son amour pour les frères. Dès le début le Seigneur le placera dans des circonstances telles que les frères ont eu le privilège de l’aider, lui montrant ainsi leur amour : les Juifs ayant comploté de le tuer, « les disciples, le prenant de nuit, le descendirent par la muraille, en le dévalant dans une corbeille » ; puis, c’est Barnabas qui s’occupe de lui, le présentant aux apôtres : il « leur raconta comment, sur le chemin, il avait vu le Seigneur, qui lui avait parlé, et comment il avait parlé ouvertement, à Damas, au nom de Jésus » (v. 23 à 28). En butte à l’opposition des Hellénistes qui « tâchaient de le faire mourir », Saul a encore le secours des frères : « Et les frères, l’ayant su, le menèrent à Césarée, et l’envoyèrent à Tarse » (v. 29, 30).

          La majorité des gens ordinaires que je connais sont en faveur de la paix, de la justice, de l’équité sociale et de la démocratie. Placés devant une entreprise qui vend des trucs fabriqués par des esclaves, ces gens ordinaires auraient le pouvoir de protester efficacement en refusant d’acheter lesdits biens et en incitant leurs voisins à faire de même. Et les groupes de la soi-disant société civile auraient tout le loisir de dépenser leur sous et énergie à éduquer les gens sur les pratiques commerciales en vigueur chez Untel, inc. 

La fin des chapitres 2 et 4 du livre des Actes montre dans son activité l’amour des frères, marquant les premiers jours de l’histoire de l’Église. Nous voyons les disciples reproduire quelques traits de Celui qui a été ici-bas l’Homme parfait, qui a montré son amour pour son Père et qui l’a montré par son obéissance : « mais afin que le monde connaisse que j’aime le Père ; et selon que le Père m’a commandé, ainsi je fais » — qui a montré son amour pour les siens : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés », amour qu’il a pleinement manifesté dans le don de lui-même : « Personne n’a un plus grand amour que celui-ci, qu’il laisse sa vie pour ses amis » (Jean 14:31 ; 15:9, 13). Le Seigneur peut donc dire aux siens : « C’est ici mon commandement : Que vous vous aimiez les uns les autres, comme je vous ai aimés » (Jean 15:12). C’est ainsi que l’on peut reconnaître les disciples de Christ : « Je vous donne un commandement nouveau, que vous vous aimiez l’un l’autre ; comme je vous ai aimés, que vous aussi vous vous aimiez l’un l’autre. À ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour entre vous » (Jean 13:34, 35).

Je parle de la manifestation depuis un bon moment. Mon intention est de faire que les gens soient conscients du pouvoir illimité qui leur a été donné depuis le moment où ils sont nés. Et j’espère pouvoir les aider à réveiller leur potentiel intérieur, pour les amener à se connecter à la source de la création.

“ Comme des bergers, prenez soin du troupeau de Dieu qui vous a ete confie. Veillez sur lui, non par devoir, mais de plein gré, comme Dieu le ésire. Faites-le, non comme si vous y étiez contraints, mais par dévouement. N’exercez pas un pouvoir autoritaire, sur ceux qui ont été confiés à vos soins, mais soyez les modèles du troupeau.” 1 Pierre 5. 2-4

Selon la loi d’attraction, ce que nous pensons (le contenu de notre mental : nos croyances, nos pensées, nos émotions) attire dans notre environnement son équivalent en situations et évènements qui y correspondent.

L’argent est un sous-produit – une conséquence fortuite – de la joie, de l’amusement et des aventures que vous expérimentez. Ne vous trompez pas en pensant qu’il existe un autre moyen plus rapide de manifester l’argent. Vous vous éviterez un long voyage frustrant.

Comment saurez-vous si ce qui apparaît en face de vous est ce que vous devriez recevoir? Simple, il vous fera vous sentir bien et vous vous sentirez aligné avec celui-ci. Il se sentira comme il est en mouvement, vous rapproche de ce que vous avez mis dans l’univers.

Comments

  1. Meredith

    ♦ P. ext. Être l’effet et l’expression de quelque chose. Synon. exprimer, refléter.La demi-uniformité des façades [des monuments de Paris au XIXes.] manifeste cette discipline sociale qui limite l’individualisme (Hourticq,Hist. art, Fr., 1914, p. 386).Tout le travail du XVIIIesiècle, tout le travail du kantisme manifestent cet effort de la pensée bourgeoise cherchant à se donner des titres (Nizan,Conspir.,1938, p. 137).
    Qui ne veut pas créer de l’argent rapidement? Que vous soyez dons en espèces, en travaillant un MLM ou gérer votre propre entreprise à domicile, l’argent vous permet de faire plus, avoir plus, être plus. Nous cherchons tous la liberté.
    Lorsque vous sentez que vous avez envie de passer à l’action tout en étant dans un état vibratoire d’enthousiasme et de passion, pas dans un état de stress, alors allez-y et laissez ces actions couler à travers vous. Vous aurez l’impression qu’il serait plus difficile d’essayer de vous arrêter que de passer à l’action. Vous aurez l’impression que si vous restez immobile, vous êtes en fait en train de vous retenir. Suivez vos impulsions. Mais ne vous préoccupez pas des résultats de ces actions. Il pourrait y avoir certains détours tout au long du chemin.
    L’un des commandements qu’Il nous a laissés est celui-ci : « Je vous donne un commandement nouveau, que vous vous aimiez l’un l’autre ; comme je vous ai aimés, que vous aussi vous vous aimiez l’un autre. À ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour entre vous ». « C’est ici mon commandement : que vous vous aimiez les uns les autres comme je vous ai aimés » (Jean 13:34-35 ; 15:12). Amour pour nos frères et aussi amour pour tous les hommes — combien nous manquons à cet égard ! Et que dire si nous pensons à la mesure de cet amour : aimer son prochain « comme soi-même » ; nous aimer les uns les autres « comme le Seigneur nous a aimés »… Jugeons-nous nous-mêmes au lieu de juger les autres, leur reprochant si facilement de manquer d’amour !
    Pour cela, il faut commencer par bien comprendre la loi d’attraction, non seulement en profondeur mais aussi dans ses nuances. Sinon, on reste un petit enfant ignorant (même très âgé) qui répète sans les comprendre (et donc sans puissance ni efficience véritable) des pratiques superstitieuses, malheureusement endormi par des lectures trop faciles, au détriment d’une maturité et d’une responsabilité authentiques, qui seules permettront un résultat véritable et pérenne.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *